La Gelée d’arbre de Hervé Blutsch

La Gelée d'arbre, vaudeville noir

N'ayant trouvé d'autre justification que la faim, au meurtre qu'ils viennent de commettre, Maxence et Clamince sont surpris par la police alors qu'ils mangent un cadavre. S'ensuit une vaste épopée qui les conduira de prison en asile psychiatrique, d'asile psychiatrique en bar à putes, de bar à putes en cabaret, de cabaret en crèche provençale et à travers laquelle s'entremêleront les thèmes du cannibalisme, de l'amour, du meurtre, du gag, de la pédophilie, de la danse, de la naissance, de la pègre, de la mort, de la prostitution et du commerce.

Année d'écriture : 1996 – Première édition : 1998, Théâtre Ouvert

Personnages : 3 femmes, 7 hommes – Durée : 1h15

Cliquez sur l'illustration pour découvrir le texte

Une traduction en anglais existe ici

 

← pièce précédente    → pièce suivante      ↵ Retour

Illustration Emmanuel Reveneau pour le Théâtre incomplet 2